Gaz & Smart Grid : à la croisée des transitions numérique et énergétique.

Engagé dans la transition énergétique, GRTgaz a lancé il y a deux ans son programme Smart Grid pour coordonner ses actions visant à évaluer puis mettre en œuvre les opportunités offertes par le mariage du numérique et des infrastructures gazières.

Si le terme « Smart Grid » a longtemps été associé uniquement aux réseaux électriques, les autres réseaux d’énergie, comme les réseaux de gaz, eux aussi se transforment et deviennent de plus en plus intelligent.

L’accélération de la production décentralisée de gaz verts, l’explosion digitale et l’avènement de nouveaux usages et comportements de consommation sont autant de raisons qui poussent les réseaux de gaz à devenir de plus en plus performants et intelligents. Le gaz de demain sera vert, local et renouvelable et les réseaux de gaz de plus en plus en interaction avec les autres réseaux d’énergies : il est nécessaire de les moderniser pour les adapter aux transitions énergétique et numérique. Fournir la bonne information au bon moment à chacun, donner les moyens de l’exploiter, se coordonner entre opérateurs de réseaux sont les premières briques de ce système « smart », à la fois pour :

  • Optimiser le trio « ressources / nouvelles technologies / informations disponibles » et ainsi accroître la performance opérationnelle et énergétique du réseau (maintenance prédictive, digitalisation de certaines opérations, sobriété énergétique…),
  • Permettre à ses utilisateurs (industriels, expéditeurs, producteurs…) de mieux l’utiliser,
  • Maximiser les capacités d’accueil des énergies renouvelables à coût maitrisé pour l’ensemble du système énergétique,
  • Coupler les différents réseaux entre eux, les rendre complémentaires et créer ainsi en France un réel système énergétique flexible.

Demain pour aller plus loin, les opérateurs de réseaux associeront encore plus étroitement les nouvelles fonctionnalités des réseaux gaz apportées par des briques technologiques innovantes, comme le Power-to-Gas (conversion d’électricité en gaz) ou les postes rebours (permet de rendre bidirectionnel les échanges de gaz à l’interface entre les réseaux de transport et de distribution), avec de nouveaux outils numériques, tels que le développement d’algorithmes, la production, le traitement, et la mise à disposition d’informations.

Par conséquent, c’est tout naturellement que GRTgaz a rejoint l’Institut des Smart Grids, afin de partager et prolonger opérationnellement son programme basé sur quatre thématiques fondamentales pour les Smart Grids :

GRTgaz coordonne différentes actions sur ces sujets, et notamment plusieurs projets de démonstrateur. Nous aurons l’occasion de vous en parler prochainement !