L’Institut Smart Grids, le TUBÀ, le Labex IMU et Enedis, réalisent actuellement une étude sur les usages de la recharge des véhicules électriques en milieu urbain. Soutenue par l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes, cette étude menée sur le territoire de Lyon Métropole mobilise des experts en sciences humaines et sociales sur plusieurs mois. L’objectif est de dresser un état des lieux de la recharge du point de vue des utilisateurs et des opérateurs de la mobilité afin de proposer des pistes d’améliorations et d’actions.

Le développement de la mobilité propre et durable, notamment électrique, fait partie des ambitions de la France et de la loi de transition énergétique pour la croissance verte. En 2030, l’état prévoit 5 millions de véhicules électriques en circulation et 7 millions de points de recharge.

 

Le développement de la mobilité électrique est inhérent au déploiement massif de la recharge associée. A fin mars 2019, environ 200 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables sont recensés en France (36% de véhicules particuliers et 64% de professionnels) représentant ainsi 0,51% du parc automobile total et 1,8% des ventes de véhicules depuis début 2018. Depuis le premier trimestre 2019, 27 400 points de charge sont accessibles au public sur les 243 000 points de charge totaux (dont privés) estimés sur l’ensemble du territoire, ce qui fait de la France le troisième pays européen le mieux équipé. Même s’il existe des disparités entre territoires, cela représente en moyenne 1 point de recharge pour 6 véhicules.

A l’échelle de la Métropole de Lyon, terrain de l’étude, qui a instauré au 1er janvier 2019 une zone à faible émission (ZFE), on compte 5 225 véhicules électriques et hybrides rechargeables pour 656 points de charge accessibles au public à fin mars 2019, soit 1 point de recharge pour 8 véhicules, un ratio inférieur à celui du territoire français. Bien qu’encore marginale, la part du véhicule électrique tend à fortement augmenter dans les prochaines années. Son développement massif inhérent à la recharge associée est encouragé par les politiques européennes, nationales et locales qui encouragent à son essor.

Au-delà des aspects technologiques (autonomie des batteries, solutions de recharge…), l’acceptabilité du véhicule électrique par les utilisateurs et sa soutenabilité par les opérateurs de la mobilité électrique, relèvent d’enjeux territoriaux, sociétaux et humains.

Dans ce cadre, l‘Institut Smart Grids, le TUBÀ, le Labex IMU et Enedis lancent une étude sociétale pluridisciplinaire autour de l’approche humaine et sociale de la recharge en milieu urbain. Soutenue par l’ADEME Auvergne-Rhône-Alpes, cette étude, conduite sur le territoire urbain de Lyon Métropole, mobilise des experts en sciences humaines et sociales (ergonomie, design, psychologie, psychosociologie) sur plusieurs mois (novembre 2019 à mars 2020). L’objectif est de dresser un état des lieux de la recharge du point de vue des utilisateurs et des opérateurs (usages, attentes, freins et leviers) afin de proposer des pistes d’améliorations et d’actions.

Vous êtes propriétaire d’une voiture électrique et vous souhaitez contribuer à faciliter la recharge de votre      véhicule électrique en ville ? Le TUBÀ organise des entretiens individuels de 45 minutes environ.

Pour participez, inscrivez-vous ici : https://tubasmart.typeform.com/to/DTJcb7 👈 

Merci à tous !